écrin2moncoeur

écrin2moncoeur

Mon année 2001 /2

LABYRINTHE DE MA VIE                           23.03.2001


Je suis au milieu du labyrinthe de ma vie

J’avance pas à pas dans la nuit

Sans y trouver  la moindre lumière vers la sortie

 

Au fond de mon être, mon cœur s’emballe

Au fond de moi, la peur s’installe

Je me sens écrasée au plus profond de mes entrailles

Je me sens paralysée dans mon âme

 

J’ai le sentiment d’inexister

Uniquement que par tout ce que je ressens

Il y a en moi tant de sentiments

Il y a celui de ne pas vivre, exister

Celui de mes craintes, de mes douleurs

Celui de mes angoisses, de mes peurs

Celui de me sentir de trop

Qui me coulent au fond des eaux

 

Je ne me sens pas à ma place à vos côtés

A vous, j’ai sans cesse le sentiment de m’imposer

De n’être pour vous, qu’un fardeau

Bien trop lourd, pesant et de trop

 

Je suis au milieu du labynthe de ma vie

Et je me sens tellement anéantie

Mourir est mon seul désir, ma seule envie

Il y a tant de blessures

Je suis face à tant de combats

J’aimerais qu’on me rassure

Que je pourrais un jour sortir de cette prison, où je me trouve là

Que je pourrais retrouver la lumière

Qui me relèvera, qui me libèrera

De ce que je suis une prisonnière

Qui me donnera la force de continuer

D’être forte et d’aller plus loin

Qui me tienne la main

Et me garde dans la paix et la sécurité.




RIEN                           23.03.2001

 

Que ce soit hier, aujourd’hui, demain

J’ai le sentiment de n’être rien

Je me sens si fragile

Comme un vase d’argile

J’ai en moi, plus aucun repère

Je ne trouve plus ma place sur cette terre

Je ne sais plus, où est le vrai et le faux

Je ne trouve plus face à mes maux

Quelque chose à quoi m’accrocher

Pour continuer peu à peu à avancer

Il n’y a qu’angoisses et douleurs en moi

Face à tout cela

Je ne me sens plus capable de mener tant de combats

Mourir est devenu ma seule envie, mon seul choix

Je me retrouve au fond du puits

Terrassée par mes angoisses, je suis et je vis

Et je dois contre la mort mener le défi

Je n’ai plus la force d’assumer ma vie

 

Je n’ai plus envie de vivre

J’aimerais effacer quelques lignes de ma main

De mon passé, de mes souvenirs

Je me sens si anéantie, au bout du chemin

En permanence, je n’ai qu’un désir

Celui de mourir, de m’effacer, de tout quitter

Pour ne plus vous faire souffrir, pour vous soulager

Pour ne plus être un lourd fardeau, un poids

Ni pour vous, ni pour moi en étant là

 

En moi les angoisses s’accumulent

Trop de choses me bousculent

Je me sens par tout oppressée

Je me sens totalement brisée

Je ne trouve plus de raison

De me battre, de lutter

Contre toutes ces oppressions, ces tensions

Qui me paralysent dans mon cœur, mes pensées.

 

 


IMPASSE                           24.03.2001

 

Ce qu’on me laisse

Ce qu’il me reste encore

C’est ma détresse

Toujours plus intense, plus forte

 

J’avance sans même savoir

S’il y a encore pour moi à vivre une histoire

J’évite les miroirs

Cela me fait peur de m’y voir

 

J’ai peur d’être face

A mes souvenirs, mon passé

Qui me brisent et me cassent

Je suis sans cesse envahie d’angoisses

 

Qui me paralysent, me glacent

Qui viennent et jamais ne passent

Une fois là, rien de les effacent

Je suis au fond de l’impasse.



 

TES YEUX                           24.03.2001

 

Je vois dans tes yeux

La douleur, la peine de ceux

Qui t’ont rencontrée et écrasée

En te volant ton identité

Ce qu’il y avait de plus précieux

Pour toi à tes yeux

Ce qui faisait ta personnalité

En te permettant d’exister

 

Je vois dans tes yeux

Les flammes du feu

De ta vie, qui s’éteignent

Par ta souffrance et ta peine

Je vois dans tes yeux

Un immense océan bleu

Rempli de larmes

Tout ton être est en alarme

 


 

FRAGILITE DU FIL                           24.03.2001

 

Ma vie est comme un fil

Qui file et défile

Je n’ai qu’une envie : c’est de le couper

Afin de l’arrêter à jamais

 

Tout est devenu trop difficile

Tout en moi est fragile

Il me semble impossible de continuer à vivre

La seule issue pour moi, c’est de mourir

Car pour moi, le temps ne pourra rien y changer

Attendre plus longtemps ne fera que m’enfoncer


J’aimerais qu’on me dise « pourquoi »

Il me faut continuer mes combats

Pour rester debout et vivre

Alors que je ne peux être libre

Alors que sans cesse on m’enterre

Dans la nuit, loin de la lumière.

 

 

 

RECHERCHE D’UNE NOUVELLE VIE                           24.03.2001

 

Je suis à la recherche

D’un silence, d’une parole

Qui m’apaisent, me consolent

D’un geste, d’une attitude

Qui sortent de l’habitude

Afin que ma vie reprenne son envol

Car trop longtemps prisonnière, elle s’affole

 

Je suis à la recherche

D’un manuscrit, écrit ou blanc

Qui puisse soulager ce que je ressens

D’un doux regard, d’un sourire

Qui me poussent à vouloir vivre

D’une musique, une chanson

Qui remplacent les abandons

Afin que ma vie reprenne les couleurs

D’un peu de paix, de bonheur


Dans ma souffrance, ma détresse

Je suis à la recherche, sans cesse

De ce qui me donnera à nouveau envie

De m’épanouir, de vivre.




TELL ME WHY ?                          24.03.2001

 

Tell me why

Partout dans notre monde

Dans les plus profondes

Parties de mon être, de mon âme

Il n’y a que des fleuves de larmes

Il n’y a que des cris, des alarmes

Il n’y a en nous que des douleurs intenses

Il n’y a que d’insoutenables souffrances

Il n’y a que face à nos angoisses : l’impuissance

Tout en nous se brise, se casse

On ne comprend plus rien, car tout nous dépasse

Nous paralyse, nous angoisse et nous glace

 

Tell me why ?

Oh, tell me why !

 

Pourquoi la liberté, l’apaisement

Ne parviennent pas à nous

Ne viennent pas en nous, même si ce n’est que pour un moment

Afin qu’on sorte de la solitude, de notre monde flou



 

LE FILM DE MA VIE                          24.03.2001

 

Comme un film

Ma vie se déroule peu à peu

Avec ses truands et ses victimes

Aves ses héros, et les peureux qui se défilent

Avec les amis présents, et les gens indifférents

Avec ses temps de silence

Avec ses moments de souffrances

Avec ses instants de solitude

Avec ses manies et ses habitudes

Avec ses temps de parole

Avec les mouvements du cœur qui s’affolent

Avec ses larmes qui, sur nos joues roulent

Avec notre sentiment profond que tout coule

Avec ses tensions, ses rebéllions

Avec ses trahisons, ses abandons

Avec ses blessures, ses combats

Avec ses desespoirs quand plus rien ne va

Avec les joies, les temps de bonheur

Qui se font trop rares au fil des heures

Et qui rapidement s’effacent

Par nos peines, nos angoisses.




TEL EST MON DESIR                          24.03.2001

 

Que tu me prennes dans tes bras

Que tu me dises que tu m’aimes

Qu’entre nous il n’y ait pas

De rancoeurs, de haine


Que tu m’entoures de ta présence

Lorsque au fond de moi

Je ne ressens qu’inexistence

Que cela ne va vraiment pas


Que tu m’encourages quand je n’en peux plus

Que tu reconnaisses mon malaise

Que tu me dises : « Seule, tu ne l’es plus »

Que j’arriverais à remonter en haut de la falaise

 

Tel est mon désir

Que tu sois là

Que tu me prennes dans tes bras

Afin queje puisse pavenir à vivre.

 

 

 

DITES-MOI                          25.03.2001

 

Dites-moi, pourquoi

Le ciel bleu n’est plus là

Que le soleil ne brûle plus en moi

Que partout ne règnent que des ravages

Que mon cœur est obscurci par des orages

Pourquoi au milieu de notre univers

Je ne trouve plus mes repères

Pourquoi au creux de ma vie

Il n’y a en moi de place

Que pour la peur, les doutes et les angoisses

 

Dites-moi où sont passés

Mes rêves et mes projets

Où se sont cachés

La joie, le bonheur et la paix

Dites-moi comment

Surmonter tous mes moments

Où je n’ai plus qu’un seul désir

Celui d’achever ma vie et de mourir.




24/04/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Journal Intime pourraient vous intéresser