écrin2moncoeur

écrin2moncoeur

Mon année 1999 / 3

A TA RECHERCHE                        28.03.1999


Je suis à la recherche de ma vie

Celle pour laquelle tu as payé le prix

Celle pour laquelle tu t'es sacrifié

Pour me pardonner tous mes péchés.

 

J'ai besoin de toi à mes côtés

Pour arriver à la retrouver et la garder

Pour réussir à demeurer sur son chemin

Qui n'est autre que le tien.

 

J'ai vraiment besoin que tu viennes à mon secours

Pour arriver à vivre, jour après jour

Cette vie que tu m'offres selon tes promesses

Avec la richesse de ta parole que tu m'adresses.

 

J'ai besoin que tu m'aides à combattre

Tous les orages qui veulent m'abattre

Que tu me donnes la force de résister

A la mort qui veut m'enlever.

 

J'aimerais que chaque matin

Tu me prennes, me tiennes par la main

Pour avancer, peu à peu vers l'avenir

Que tu m'accompagnes pour vivre le meilleur comme le pire.

 

Je ne veux plus vivre loin de toi Jésus

Car sans toi, la vie ne vaut pas d'être vécue

J'ai besoin de vivre en permanence

Loin de mes errances, et en ta seule présence.

 


 

SAISONS DE VIE                        02.04.1999

 

J'ai beau être fatiguée

Je n'arrive pas à m'endormir

J'ai beau être fatiguée

Il me faut toujours courir

J'ai beau être fatiguée

Il me faut tout le temps

J'ai beau être fatiguée

Il me faut toujours combattre le vent.

 

Que de souffrances, que de peines

Que de cris, que de haine

Je n'arrive plus à comprendre

Ce que la vie veut m'apprendre

A force de me bousculer

Elle ne fait que me blesser

A force de me trahir

Je ne sais plus quoi ressentir.

 

Entre soleil et pluie

Printemps, été, automne, hiver

Il y a tout ce que je vis

Il y a tout ce que j'espère

Il y a surtout Jésus-Christ

Qui me soutient, me libère

M'aidant à vivre les saisons de ma vie

Au milieu de mes déserts

De mes combats, de mes guerres.

 



DELIVRANCE DANS LA TEMPETE                        02.04.1999

 

Quand la tempête

S'abat sans pitié

En moi, dans ma tête

Qu'elle tente de me faire tomber.

 

Seigneur, tu te dresses

Devant moi, à mes côtés

Tu réveilles en moi tes promesses

Sur toi, je peux toujours compter.

 

C'est pourquoi, je désire sans cesse

Pouvoir te remercier, te louer

Car au milieu de mes détresses

Tu viens toujours me sauver

M'entourer de ton amour, de ta tendresse

En toute fidélité, et en toute sincérité.

 



SOUVENIRS SECRETS                        03.04.1999

 

J'emprisonne dans mon âme

Bien des souvenirs devenus secrets

J'ai gardé en moi bien des larmes

Au lieu de les laisser s'écouler

J'ai fait taire en moi bien des émotions

Au lieu de les partager

J'ai enfermé mes difficultés, mes révolutions

Pour ne pas être jugée, condamnée.

 

J'ai voulu en moi, tout garder

Et laisser le temps, tout panser

J'ai voulu ne rien dévoiler

Mais mon coeur a fini par exploser

Je recherche maintenant le sens de ma vie

Tout me semble si compliqué

Je me sens si perdue, anéantie

Je me sens bien fatiguée.

 

Maintenant, il me faut réagir

Devant ma vie, qui peu à peu se fane

Pour à nouveau pleinement vivre

Il me faut ouvrir mon âme

Et la solution, pour retrouver mon équilibre

C'est de faire face à la mort qui condamne

Et de prendre l'unique chemin à suivre

Pour qu'en moi, je retrouve le calme.

 

Ce chemin n'est autre que le tien

De toi, Jésus mon Maître

Je t'en prie prends moi par la main

Aide moi à renaître

Aide moi à retrouver la vraie vie

Celle qui est la tienne

Soulage mes douleurs, mes cris

Mes angoisses, mes peines.

 



ENTRE PAROLES ET SILENCES                        07.04.1999

 

Il y a les paroles qui ne veulent rien dire

Il y a les paroles qui peuvent anéantir

Nous détruire, nous angoisser

Nous contrôler, nous terrifier.

 

Il y a les paroles qui veulent tout dire

Il y a les paroles qui peuvent grandir

Nous aimer, nous consoler

Nous libérer, nous guider.

 

Il y a les silences qui laissent de douloureuses traces

De peurs, de doutes, d'angoisses

Il y a les silences qui comblent nos vides par leur place

D'amour, de paix, d'amitié qui jamais ne nous lassent.

 

Entre paroles et silences

Il y a tout ce qu'on pense

Ce qu'on garde en soi

Ou ce qu'on crie, ou murmure tout bas.

 

Entre paroles et silences

Il y a tout ce qu'on panse

Pour apaiser les cassures

Pour cicatriser les blessures.

 

Entre paroles et silences

Il y a ce qu'on laisse "en vacances"

En comptant sur le temps

Pour trouver, peu à peu, le soulagement.

 

Entre silences et paroles

Il y a tout ce qu'on donne

Pour partager, pour unifier

Pour bénir, pour encourager.

 

Entre silences et paroles

Il y a ce qu'on vole

Pour se venger, pour condamner

Pour retrouver notre liberté.

 

Entre silences et paroles

Il y a tout ce qu'on pardonne

Par amour, par amitié

Pour rendre la paix à ceux qui nous environnent.

 

Entre mes paroles et mes silences

J'ai perdu ma joie, mes danses

Il n'y a plus que les larmes

De mes états d'âme.

 

 

DEUX MONDES OPPOSES                        10.04.1999

 

Au fond de moi, je suis retenue prisonnière

Et bousculée entre deux mondes

Celui de la vie, couleur "lumière"

Celui de la mort, couleur "sombre".

 

Tous les deux ont pris une place en moi

Et se livrent un véritable combat

Chacun tente de gouverner mon coeur

De s'approprier mes secondes, mes heures.

 

Sans cesse, ils bouleversent mes pensées

Comme un ouragan qui vient tout dévaster

Ils m'imposent bien des maux

En moi, se fait un mélange de mots.

 

Je ne sais plus du tout où j'en suis

Quelle est ma valeur, le prix

De ma présence à vos côtés

Ma vie doit-elle continuer, ou s'arrêter.

 

Je me sens tellement abattue

Par tous les sentiments vécus

Imprimés en moi par ces deux mondes opposés

Qui se sont en moi ancrés.

 

Tout l'univers me semble bien flou

A cause de  vous

Je me retrouve les mains liées

Impuissante, fatiguée et désorientée.


 


IL FAUDRAIT                        11.04.1999

 

Il faudrait que je téléphone

Il faudrait que j'écrive

Pour te parler, de tout ce qui m'assomme

De tout ce qui pousse mon bateau à la dérive.

 

Mais je n'ose pas

J'ai tellement honte de moi

Je n'ose pas

T'imposer tous mes combats.

 

Il faudrait que je dépose les armes

Il faudrait que j'affronte ma réalité

En t'ouvrant mon coeur, mon âme

Pour que tu puisses m'éclairer.

 

Mais je n'ose pas

J'ai peur de me faire écraser

Par tout ce qu'il y a en moi

Qui m'empêche d'exister.

 

Il faudrait que je m'abandonne

Entièrement à toi, sans rien retenir

Pour qu'à nouveau en moi sonne

La confiance en l'avenir.

 

Mais je n'ose pas

J'ai peur d'être jugée, condamnée

D'avoir tant de maux en moi

Qui ne devraient pas m'habiter

Mais je n'ose pas

J'ai peur de ne pas arriver

A assumer mes combats

Que je voudrais oublier.

 

Il faudrait que je me raisonne

Que j'apprenne à te confier ma vie

Tout ce qui concerne ma personne

Pour que tu puisses m'aider à sortir de la nuit

Qui m'entoure, m'environne

Qui m'emprisonne au fond du puits.

 

J'ai besoin de m'ouvrir à toi

De te parler, sans me limiter

Mais c'est plus fort que moi

J'ai peur de tout partager

Et qu'il n'y ait plus qu'en moi

La douleur de ma véritable identité

Tout ce qui ne va pas

Qui blesse ma personnalité.


 

 

MON TENDRE PERE ET AMI                        11.04.1999

 

Dans les liens qui nous unis

Tu as toujours été

Bien plus qu'un père, qu'un ami

D'une totale sincérité, d'une entière fidélité.

 

Pourtant bien plus d'une fois

Je t'ai abandonné, trahi

Rejeté loin de moi

Expulsé de ma vie.

 

Malgré mes rébellions

Mes résistances face à toi

Avec amour et compassion

Tu es resté près de moi.

 

Et lorsqu'en moi, il n'y avait plus rien

Qui sonnait juste, qui allait bien

Au lieu de t'éloigner de moi

Au lieu d'ignorer mes combats

Tu m'as tendu tes mains

Tu m'as accompagné sur mon chemin

Tu m'as rassuré, tu m'as dit tout bas

Ne t'effraies pas, je suis avec toi

Tu m'as tendrement prise dans tes bras

Et ensemble, nous avons avancé pas à pas.

 

 


UN PAS A FAIRE                        17.04.1999

 

Entre le ciel bleu et le ciel gris

Entre le jour et la nuit

Entre la présence et l'absence

Entre la connaissance et l'ignorance

 

Il n'y a qu'un pas à faire

Pour que bascule notre univers.

 

 

Entre parole et silence

Entre douceur et souffrance

Entre accueil et rejet

Entre satisfaction et regret

 

Il n'y a qu'un pas à faire

Pour que bascule notre univers.

 

 

Entre l'amour et la haine

Entre le bonheur et la peine

Entre vivre et mourir

Entre les larmes et les sourires

 

Il n'y a qu'un pas à faire

Entre ces deux univers

Du bien et du mal

De ce qui est juste ou illégal

Et c'est à nous seul de choisir

Celui dans lequel on veut grandir.

 

 

Et quand on est trop faible

Qu'on a besoin d'aide

Pour évoluer sur le bon chemin

Jésus nous donne sa main

Il est là pour nous accompagner

Sans jamais nous abandonner

Il est là pour nous protéger

Lorsque nous sommes au milieu du danger

Il est là pour nous secourir

Lorsque la mort veut nous saisir.

 

 

Et lorsque plus rien ne va

Qu'on veut abandonner le combat

Jésus vient, nous prend dans ses bras

Et avec tendresse, de sa voix

Il nous rappelle qu'il est là

Et qu'il ne nous quittera pas.

 

 

Il n'y a qu'un pas à faire

Pour quitter l'enfer

Et vivre pleinement dans la foi

En toi, Jésus mon Roi.

 



UNE LARME QUI COULE                        17.04.1999

 

Une larme qui coule

C'est une goutte d'eau

C'est une goutte de sang

Qui coule à grands flots

Qui coule, peu à peu, doucement.

 

Une larme qui coule

C'est un témoignage de vie

C'est un témoignage de mort

Que l'on vit, on crie

Qu'on fuit, on endort.

 

Une larme qui coule

C'est le sentiment de joie

C'est le sentiment de douleur

Qu'on partage pas à pas

Qu'on étouffe dans notre coeur.

 

Une larme qui coule

C'est une couleur de "lumière"

C'est une couleur de "nuit"

Qui nous éclaire

Qui nous anéantit.

 

Une larme qui coule

C'est une force qui aide

C'est une force qui détruit

Qui nous rend faible

Qui nous enrichit.

 

Une larme qui coule

C'est une émotion d'amour, de tendresse

C'est une émotion de haine, de guerre

Qui nous emprisonne, nous blesse

Qui nous délivre, nous libère.


Une larme qui coule

C'est une déclaration de notre âme

C'est une déclaration de notre coeur

Qui accuse, qui condamne

Qui apporte le bonheur.

 

Une larme qui coule

C'est un signe d'espoir

C'est un signe de dépression

Qui nous apaise du matin au soir

Qui nous détruit à travers les saisons.

 

Une larme qui coule

C'est un souvenir qu'on partage

C'est un souvenir qui nous trahit

Celui de nos crises, de nos orages

Celui de nos jours sans pluie, sans cris.

 




20/04/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Journal Intime pourraient vous intéresser