écrin2moncoeur

écrin2moncoeur

Mon année 1998 en poésie / 1


LES MAUX DE LA VIE                        17.07.1998

 

Il y a les mots du silence

Il y a les mots de l'écriture

Il y a les mots du "je pense"

Il y a les mots du simple murmure.

 

Il y a les mots du "je dis"

Il y a les mots du "je fuis"

Il y a les mots du "j'aime"

Il y a les mots de la haine.

 

Il y a les mots de l'honneur

Il y a les mots de la peur

Il y a les mots de la paix

Il y a les mots guerriers.

 

Il y a les mots en cris

Il y a les mots de la passion

Il y a les mots de l'émotion

 

Ce sont les maux de la vie.

 

 

L'EXPRESSION                        17.07.1998

 

Il y a l'envie de silence

Il y a  l'envie de parler

Il y a l'envie, je pense

De tout pouvoir exprimer.

 

Exprimer comme on le veut

Exprimer comme on le sent

Exprimer comme on le peut

Au rythme du temps.

 

 

ENTRE LARMES ET FLAMMES                        18.07.1998

 

C'est du fond des yeux

Que s'écoulent les larmes

Celles des jours heureux

Celles de nos états d'âme.

 

C'est du fond du coeur

Que se forment les flammes

Celles des années, des heures

Du temps ... puis se fanent.

 

Quelles que ce soient leurs expressions

Chacune témoigne sans fin

Chacune des émotions

Qui nous guident plus loin.

 

Elles peuvent être une aide

Elles peuvent être fortes

Elles peuvent être faibles

Mais toujours, elles apportent.

 

Sous la chaleur du soleil

Sous la clarté de la lune

Elles ne sont pas pareilles

Mais elles sont toutes "fortunes".

 

 

LA FLAMME DE LA VIE                        18.07.1998

 

Née un mois de janvier

S'élançant peu à peu

A travers les mois, les années

Elle est comme un feu.

 

Qui à travers le temps

Flamme douce et fragile

Au rythme du vent

Danse de manière agile.

 

 

SENTIMENTS                        19.07.1998

 

Je me sens tellement mal

Mais comment l'exprimer

J'ai mon coeur qui s'emballe

A chacune de mes pensées.

 

A chacune de mes lignes

A chacun de mes sentiments

Il y a un vide qui se dessine

Un bien étrange océan.

 

Formé de peurs

Formé de silences

Formé de douleurs

Formé de cris... qu'on panse.

 

Comment retrouver

Ce que j'ai perdu

Ce qu'on m'a volé

Ce qu'on ne m'a pas rendu.

 

Où sont passées la légèreté

La douceur du bonheur

Qui ont été écrasées

Par les vécus de mes heures.

 

Comment pouvoir retrouver

Ce fil de la vie

Perdu à travers les années

Qui sans cesse s'enfuit.

 

J'aimerais pouvoir étouffer

Ce que je ressens

Ce qui est mauvais

Ce qui me "descend".

 

Je me sens si anéantie

Tout part en fumée

L'ensemble de ma vie

Me semble imparfait et raté.

 

L'ensemble de mes sentiments

Mes paroles, mes silences

M'est de plus en plus pesant

Il n'y a plus de fêtes qui dansent.

 

J'aimerais tant le détruire

J'aimerais tant lui échapper

J'aimerais tant l'anéantir

Ce mal qui m'a brisée.

 

Mon coeur se meurt, se bats

J'ai tant de peine

J'ai tellement mal

Tout en moi saigne.

 

Sur un miroir

Reflète un visage

Celui de la vie, d'un espoir

Ravagés par les orages.

 

Quel message

Puis-je laisser ?

Quel témoignage

Moi qui aie tout gâché.

 

Je me sens si lasse

Tellement fatiguée

Tout n'est que "casse"

Je me sens si mal et épuisée.

 

 

MY PLACE                        20.07.1998

 

The wind is moving

I'm sitting in the rain

Water on my brain

But I am standing still.

A life of pages

Waiting to be filed.

I need you

Light to

Help me find

My place in this world.

I need you

Love to

Help me find

My place in my life.

O Jesus

I need you

O Jesus

I love you

Please, stand by me

Please, stand be here.

 

 

MA PLACE                        20.07.1998

 

Le vent souffle

Je suis assise sous la pluie

Qui me tombe sur le crâne

Mais je reste immobile.

Devant moi toutes ces pages

Qui attendent d'être remplies.

J'ai besoin

De ta lumière

Pour trouver

Ma place dans ce monde.

J'ai besoin

De ton amour

Pour trouver

Ma place dans ma vie.

Ô Jésus

 J'ai besoin de toi

Ô Jésus

 Je t'aime

S'il te plaît, reste près de moi

S'il te plaît, tiens-toi juste là.


 

THE MIDDLE                        20.07.1998

 

In the middle of nowhere

You are, with me

In the middle of nowhere

You love me.

 

In the middle of my life

I need you

Always, in my life

I'd like to be with you.

 


 

MILIEU                        20.07.1998

 

Au milieu de nulle part

Tu es avec moi

Au milieu de nulle part

Tu m'aimes.

 

Au milieu de ma vie

J'ai besoin de toi

Toujours, dans ma vie

J'aimerais être avec toi.

 

 

 

MA FLAMME                        20.07.1998


Au milieu de la vie

Elle s'est éteinte

Par le vent, la pluie

Elle a été atteinte.

 

Flamme

De jour, de nuit

D'amour, de cris

Tu es mon âme

Qui peu à peu se fane.


Où sont passés ton esprit

Ton envie de te battre

Contre orages, cris et mépris

Qui veulent t'abattre.

 

Un jour,

Tu pourras comprendre

Un jour,

Il te faut attendre.

 

Tu t'en sortiras

Contre vents et marées

Tu gagneras

A travers le temps des années.

 

 

A COEUR OUVERT                        20.07.1998

 

Envie de découper

Ce coeur bien rempli

D'émotions, de pensées

Imprimées par la vie.


Envie d'une opération

Afin de soigner, saigner

Pour obtenir une cicatrisation

Des blessures accumulées.

 

Envie de transformer

A grand coeur ouvert

Ces vides, ces grands déserts

Qu'on n'arrive plus combler.

 

Envie de trouver la solution

A chacune de nos fractures

Provoquées par les révolutions

De notre profonde nature.




DEAD                        20.07.1998

 

Comment arriver à vivre

Quand on pense qu'à la mort

Comment pouvoir se dire

Encore un petit effort

Pour retrouver le sourire

Un peu de réconfort.

 

Comment redémarrer

Notre fragile bateau

Qui a chaviré

Balayé par les flots

Qui ne peut plus lutter

Emporté par les eaux.

 

Vie devenue acide

Par toutes les blessures

Envie de suicide

D'échapper aux fractures

Causées par les grands vides

Et les mésaventures.

 

This is the dead

This isn't the life

C'est le grand vide

Tout n'est qu'orages.

 

Elle est bien là, la mort

Au creux de mon coeur

Elle est là, en moi elle s'endort

Au long du temps, des heures.

 

Un jour elle partira

Ou elle ne me quittera pas

Comment m'en défaire

C'est la grande lutte guerrière.

 

Elle m'enfonce peu à peu

Vers se sombre chemin

Couloir de douleur, de feu

D'où personne de revient.

 

 

 

VOYAGE EN SOI                        21.07.1998

 

J'aimerais faire mes bagages

Partir de chez les miens

Ne voir que ton visage

Te tenir par la main.

 

Marchant à la chaleur de la foi

Regardant que ta lumière

Suivant chacun de tes pas

Au travers de mes prières.

 

 

 

LENDEMAIN                        21.07.1998

 

 

Au-delà de la vie et de ses scènes

J'aimerais trouver la délivrance

Pour qu'enfin cesse ma peine

Pour ne plus subir la souffrance.

 

Envie de pouvoir partir

Lorsque se couche le soleil

Quitter cette vie qui

Est tous les jours pareille.

 

Envie d'aller vers un autre lendemain

D'aller dans un tout autre monde

Qui toujours me tend la main

Au rythme de chaque seconde.

 





10/04/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Journal Intime pourraient vous intéresser