écrin2moncoeur

écrin2moncoeur

Mon année 2009 /1


SOUFFRANCE ET PAIX                        30.05.2009

 

Là, toute ma famille est rassemblée

Pour un temps de fête, de joie

Elle se trouve réunie

Mais, pour de multiples raisons, j'ai décidé

Qu'avec elle je ne serai pas

Et je me trouve donc seule aujourd'hui.

 

Je ne regrette pas mon choix

De ne pas être parmi elle

Et d'être dans mon coin

J'ai fait ce pas

En le prenant devant l'Eternel

En voulant être sur le bon chemin.

 

Je suis là, dans la solitude

Dans une souffrance, un mal être étouffants

J'ai comme un gros nœud au fond de moi

Mais je garde la certitude

Que tout cela me mènera vers l'avant

Et surtout que Dieu, à mes côtés, est là.

 

Oui, je suis terriblement blessée

Mais je n'ai pas de regret

Je ne reviendrai pas sur ma décision

Je passe par des heures de douleurs diversifiées

D'angoisses, de questions et de peur de grande intensité

En moi se déferle la grande dépression

 

Pourtant, je suis aussi en paix

Car le cap que je vis

A pour but de construire avec Dieu

C'est un passage qui n'est pas de grande facilité

Mais il me conduit vers la vie

Me guidant des ténèbres du malin, vers la lumière des cieux.

 

Oui je suis dans une profonde détresse

Et j'ai du mal à l'exprimer en y mettant des mots

Tant de choses se mélangent en moi

Tant de choses opposées sont la base de mon SOS

Il y a confrontation entre paix et maux

Mais la main de Dieu me tient : donc courage et va

 

Même si ton cœur saigne

Même si tu es dans la peine

Que tu te sens abattue, anéantie

Garde en toi, mon cœur

Que ce que tu fais avec Dieu à chaque heure

Te conduira dans une meilleure vie.

Les larmes coulent

Ce que je vis est d'une telle souffrance

Que j'ai du mal à la saisir, à l'expliquer, la maîtriser

Mais en même temps, y a plein de choses que je refoule

Encore en moi, mais je suis en route vers la délivrance

J'avance en gardant la parole de notre Père qui est justice et vérité

 

Alors garde la direction

Oui mon cœur, flanches pas

T'arrêtes pas même si c'est très dur

Regarde au loin, avance vers  l'horizon

Les yeux fixés vers ton céleste papa

Il est ton espérance, ton avenir ; celui qui guérira tes blessures.

 

Alors garde courage

Car ce temps d'orage

N'est que passager

Tu te sens en plein naufrage

Tu te sens comme une otage

Mais ce n'est pas la réalité

 

Ce qui est en train de se passer

A une raison en notre Père

Il ne t'abandonne pas

Parfaitement il te connaît

Et à la place où tu te tiens sur terre

Il sait exactement où tu en es

 

Il veut ton bonheur

Il veut ta liberté

Il a pour toi des projets d'espérance

Il ne veut pas ton malheur

Ni que tu restes dans l'obscurité

Il t'aime et t'accompagne dans ta nouvelle naissance.

 

Panique, souffrance et paix

Sont en moi mélangées

Mais ne te décourage pas

Car au bout il y a la liberté

Bientôt, toutes tes chaînes seront enfin brisées 

Dans ton combat, Dieu est avec toi car en Lui tu places ta foi !

 

 

 

SUIS-JE ENCORE EN VIE ?                        26.07.2009

 

M'as-tu vu ?

Ou comme le vent

Invisible, je suis devenue

A tes yeux, au fil du temps.

 

M'as-tu entendu ?

Ou comme les bruits des alarmes

M'entendre, tu ne veux plus.

 

Me reconnais-tu ?

Ou comme un danger

Une fois aperçu

Tu ne désires que m'éviter

 

 

 

TURBULENCES            26.07.2009

 

Envie de s'arrêter

Pour s'arracher le cœur

Ne plus ressentir la douleur

Qui ne fait que nous écraser.

 

Envie de s'envoler

Pour un "ailleurs"

Loin de toute peur

De tout ce qui peut blesser.

 

Envie de crier

D'évacuer la souffrance

Qui circule dans tous les sens

Rendant tout, lourd à porter.

 

Liée par des chaînes

Tout est paralysé

Plus moyen d'exister

En tout, est présente la peine.

 

Où est la sortie de secours ?

Que je cherche sans arrêt

Pour retrouver la liberté,

La paix, la joie et l'amour.

 

Je me sens comme prisonnière

Vouée aux interdictions

Présente sans autorisation

Indésirée comme la guerre, la poussière.

 

Le temps passe

Mes larmes s'écoulent

Mon être coule

Tout en moi se casse.

 

J'ai envie d'espérer

De vivre une autre vie

De ne plus être dans la nuit

D'avoir ma vision éclairée.

 

Comment parvenir

Dans toutes ces turbulences

Qui me découragent face à l'avenir

A cet avenir

A quand l'atteinte de la délivrance ?

 

 

 

CICATRICES             05.09.2009

 

Sur mon bras

Cinquante points de sutures

 

Du passé composé

Au présent soudain réapparait

Trace de bien des blessures

Lors de multiples combats

 

Signe du silence

Face à la souffrance

Point de rupture

De chacun de mes pas

 

Visage de la perdition

En des temps de dépression

Encre des souillures

Par vos actes sans loi

 

Passage à l'abandon

De toutes mes saisons

Barrage et grands murs

Face aux attaques sans droits

 

Témoignage de vos agressions

Lors de vos condamnations

Fusion de cassures

Accumulées mois après mois

 

Face de mes secrets imposés

Pour un monde sans reflets

Ecrit de brisures

Dirigée sans cesse contre moi

 

Histoire de mon vécu

De mes temps perdus

Preuve d'éclaboussures

Résistance grâce à la foi

 

Sur mon bras

Gravé de signatures

Sur mon bras

Empreintes de vos ratures

Sur mon bras

Confidences de toutes les tortures

Sur mon bras

Dévoilement de mes fêlures.

 

 

 

ETAT D'URGENCE             05.09.2009


En cet instant si bouleversant

En ce temps tellement obscurci

De ce monde du silence si pesant et déroutant

Je viens à vous et vous supplie

Ne me laissez plus

Seule dans ma vie

Je me sens si perdue

Dans cette sombre nuit

Je suis dans l'errance

Entendez mon cris

Trop lourde est ma souffrance

 

Je regarde partout

Autour de moi

Je cherche bout à bout

Une main qui se tendra

Pour me guider

A chaque pas

Dans la sécurité

Une voix qui détonnera

Pour me rassurer

Me dire "je suis là"

"Je ne t'ai pas abandonné"

 

C'est coup par coup

Que mon coeur bat

Hésitant et fou

Il se demande ce qui nei va pas

 

Piégée dans un monde silencieux

De solitude et d'absences

Menacé sans arrêt par des feux

J'ai besoin de délivrance

Pour trouver l'apaisement 

A la peine si immense

Qui me ravage avec empressement

Sans me laisser la moindre chance

De trouver la joie, même si c'est brièvement

De joindre la voie de l'existence

De vivre libre éternellement. 


 

 

SANS VOIX            05.09.2009


Sans voix

Sous le flots de mes larmes

Sans voix

Etouffée par la peine

Sans voix

Face aux interminables problèmes

Sans voix

Paralysée par les alarmes

 

Je ne trouve pas les mots

Pour parler de mes maux.

 

Sans voix

Enchaînée par les souvenirs

Sans voix

Sous les vagues des menaces

Sans voix

Pétrifiée comme la glace

Sans voix

Face à la peur de l'avenir

 

Je ne trouve pas les mots

Pour parler de mes maux.

 

Sans voix

Au milieu de la solitude

Sans voix

Brisée par la souffrance

Sans voix

Sous le poids du silence

Sans voix

Piégée par vos habitudes

 

Je ne trouve pas les mots

Pour parler de mes maux.

 

Sans voix

Par les blessures de vos comportements

Sans voix

Salie par vos abus à répétition

Sans voix

Sous le coup de vos condamnations

Sans voix

Terrifiée par vos acharnements

 

Je ne trouve pas les mots

Pour parler de mes maux

 

Sans voix

En ces moments d'abandon

Sans voix

Assommée par mille et une question

Sans voix

Sous l'influence des dépressions

Sans voix

Stoppée par vos trahisons

 

Je ne trouve pas les mots 

Pour parler de mes maux

 

Sans voix

Face à vos jugements

Sans voix

Terrassée par trop de guerres

Sans voix

Par vos paroles meurtrières

Troublée par les manquements

 

Je ne trouve pas les mots

Pour parler de mes maux

 

Alors je me tourne vers l'écrit

Pour déposer mes cris

Même si les lettres formant des mots

Reflète si peu l'intensité et la réalité de mes maux


 

 

S.O.S.             07.09.2009

 

Je lance un S.O.S.

Une fusée de détresse

Car je me noie dans mes émotions

Je me perds dans mes pensées

Je suis envahie par tant de questions

Et par les combats, piétinée

 

La beauté de la vie

A cédé sa place aux cris

La souffrance, de partout, me colle

Je tombe à genou au sol

Je ne parviens plus à espérer

Je suis sur le point d'abandonner

 

Je me débats

Autant que possible

Pour que n'arrive pas

L'interdit, l'inadmissible

Mais épuisée, je me trouve cernée

Par l'envie de finir et de tout quitter.

 


 



24/04/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Journal Intime pourraient vous intéresser