écrin2moncoeur

écrin2moncoeur

Sudoku et théologie : drôle d'association (Elisabeth Dugas)




Sudoku et théologie :

Drôle d'association !

 

Vous vous demandez dans doute ce que ce titre cache ?
J'aime beaucoup faire des sudokus. Et il me vient souvent que, dans ce jeu de logique, il y a des principes qu'on retrouve en théologie. J'en vois trois principaux.

Quand je m'attaque à une grille un peu compliquée, si la solution semble se dessiner très vite, en réalité TROP VITE, immanquablement j'arrive vite à un blocage, un chiffre en double au mauvais endroit, signe que je me suis trompée quelque part, sans doute au début, alors je dois tout recommencer.
A d'autres moments, par contre, tout semble avancer correctement. Je suis attentive et je vérifie mes hypothèses. Mais au dernier moment, quand il ne reste plus que quelques cases vides, c'est le doublon, suivi rapidement d'un deuxième... Conclusion : toute la grille est fausse et à refaire !

Alors quel lien avec la théologie ?

D'abord la précipitation : elle ne mène en général pas très loin.
Les débuts peuvent être prometteurs et encourageants, mais tout d'un coup tout s'enraye. Nous nous sommes emballés, sans suffisamment vérifier, discerner, et nous avons même pu penser que nous étions vraiment bons, et peut-être même excellents s'il s'agit d'un défi spécialement difficile. Mais tout d'un coup c'est la désillusion !
 Rien ne va plus, c'est le blocage et nous ' crions à Dieu ' : « Mais Seigneur! Pourtant je suis bien dans ta volonté, alors pourquoi est-ce que, maintenant, tu as l'air de me tourner le dos, alors que j'étais si bien parti ?». Si nous ne nous repentons pas rapidement et si nous n'acceptons pas de regarder à nos motifs ou à notre manière de faire, nous risquons de rester ainsi bloqués pendant des années, et de devenir amers ou jaloux de ceux, pourtant « pas très doués » qui avancent alors que nous piétinons. Notre estime de nous, ou notre orgueil, en prennent alors un coup.

La deuxième chose qui me saute aux yeux est qu'il n'y a qu'une seule place pour chaque chiffre (Certaines grilles ont deux possibilités pour quelques chiffres mais elles demeurent des exceptions).
Chacun de nous est unique, dans ses chromosomes..., sa personnalité, ses talents...et Dieu nous a donc prévu une place unique dans son plan divin, dans son Eglise. Si nous « forçons » la main de Dieu, par impatience (Comme Abraham avec Agar), par orgueil (en pensant savoir mieux que quiconque où est notre place) ou pour tout autre mauvais motif, alors nous risquons non seulement de ne pas porter de fruits, mais en plus d'empêcher la personne dont nous avons pris la place, d'en porter elle-même.

La troisième leçon que je peux tirer de ce jeu est qu'il est en général plus facile de tout recommencer, que de chercher pas à pas où est l'erreur. D'une part parce qu'il faut remonter à la première erreur, car il peut y en avoir plusieurs, mais aussi parce que ça peut nous amener à trouver le ou la responsable de ce blocage (à l'évidence pas nous !), donc non seulement à pointer quelqu'un du doigt, mais aussi à fuir notre propre responsabilité dans cette situation de blocage. Bien évidemment il est plus facile de recommencer une grille de sudoku, que de ramener une situation dans notre vie à son point de départ, mais l'idée mérite quand même qu'on s'y arrête.

En résumé : la précipitation n'est en général pas une bonne conseillère, prenons le temps du discernement avant de décider de nous impliquer dans un service ou un ministère, et devant une situation de blocage, ne cherchons pas en priorité le mauvais motif ou l'erreur chez les autres. Au contraire commençons par nous mettre à genoux et à nous soumettre au regard de Dieu, puis à nous repentir si besoin pour pouvoir repartir de la bonne façon avec Lui, notre image de nous peut-être un peu moins brillante, mais notre confiance en Dieu renouvelée et notre batterie spirituelle rechargée.

Job 33 : 14 Dieu parle cependant, tantôt d'une manière, tantôt d'une autre, et l'on n'y prend point garde.

Alors pourquoi pas à partir d'une petite grille de sudoku ?... A vous de jouer !

 

 

Elisabeth Dugas

(Source : TopChrétien)








01/04/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Journal Intime pourraient vous intéresser